mercredi 27 février 2013

A roof with a view - Les belles vues de Londres

Les terrasses qui offrent des panoramas uniques sur Londres sont très nombreuses. Nous avons quelques endroits favoris auquel s'ajoute le One New Change
Pour découvrir de nouvelles facettes de cette ville à l'architecture contrastée, il faut penser à exploiter ces lieux incroyables dont l'accès est gratuit. 
Bâtiment ouvert en 2010 imaginé par Jean Nouvel, star architect, "archi-star" français, le One New Change a été créé dans le but de réaménager un espace entier sur Cheapside, une longue artère de la City, pour y construire un centre commercial et des bureaux.
C'est un projet de taille (géante) qui vient se joindre aux constructions modernes dans ce quartier qui porte aussi des traces de son passé, avec la présence de nombreuses églises de différentes époques. Sa structure d'acier et de verre a été conçue en tenant compte de son imposante voisine, la Cathédrale St Paul.
One New Change offre une vue imprenable sur Londres, dont la terrasse est ouverte au public 7/7, avec un accès par l'ascenseur panoramique situé dans l'atrium central du bâtiment. La spécificité du revêtement extérieur est le verre (composé de façades de 22 couleurs), dont leurs reflets ont été particulièrement travaillés. L'aspect extérieur du bâtiment n'est pourtant pas spectaculaire, selon mon humble avis de néophyte mais la vue en vaut la peine (et le détour par les boutiques, enseignes mondiales malheureusement).
Sans quitter des yeux St Paul, on arrive sur la terrasse géante en quelques instants, où il est possible de s’asseoir sur un des bancs publics, pique niquer, s’arrêter un moment pour admirer la ville. On peut aussi s'installer sur une des banquettes du café en extérieur ou plus au chaud à l'intérieur. En été, l'endroit doit être particulièrement agréable, il manquerait presque une fontaine ! 
Cette ascension peut s'intégrer facilement dans une promenade sur la Southbank, le pont Millénium est à deux pas, pour traverser la Tamise jusqu'à la Tate Modern, Borough Market, le théâtre de Shakespeare...des classiques où il se passe toujours quelque chose. 
One New Change, Jean Nouvel,   London, 2010
One New Change vu de haut (Source)
Pour voir ou revoir une vue depuis l'Opéra de Covent Garden, c'est ici, ou un jardin en hauteur, le roof top garden, une autre terrasse sur le grand magasin Selfridges, ou la vue d'une passerelle suspendue à Kew Gardens, bien-sûr, de London Eye !

samedi 23 février 2013

Pause déjeuner dans la City

Quand on reste à la maison pour les vacances, on fait une pause dans les habitudes. Un temps rare pour ranger, redécouvrir des jeux, prendre le temps ou encore partir à la découverte d'une exposition dans un des nombreux musées de Londres. Aujourd'hui, ce sera le Museum of London, mais comme l'heure du déjeuner approche, nous optons d'abord pour une petite cantine japonaise de la City, Kurumaya. 
En vacances, c'est amusant de se promener dans ces rues fréquentées par des personnes sorties des bureaux pour leur pause de midi. Cet endroit trouvé au hasard parmi toutes les échoppes, Pub, sandwicheries, chaînes habituelles, propose un tapis d'assiettes tournantes, "kaiten" en japonais. Dans la salle au sous-sol, il y a un tatami et il faut se déchausser avant d'aller manger (pas cette fois).
La petite salle est fréquentée par des employés des alentours, qui, comme le remarque les enfants, sont tous en "uniforme". Personne ne s'offusque de la présence de deux enfants dans ce lieu où les serveurs n'ont pas de coloriages à remettre aux jeunes clients.
Juchés sur leurs grands tabourets, ils sont ravis d'attraper les assiettes qui défilent sous nos yeux. Chacune a une couleur qui correspond à un prix : il faut garder la tête froide car les assiettes vides s'empilent avec rapidité. On met de côté le calcul mental, les vacances sont aussi l'occasion de se faire plaisir (j'ai pas vu la légende des assiettes). 
Nous avons mangé le contenu de 7 petites assiettes, qui ont toutes été partagées en 3 (pas l'addition, £28, sans pourboire, car c'est nous qui avons travaillé !) Il y a des brochettes Yakitori et des soupes miso, dont il n'est pas nécessaire de connaître le nom puisque tout est visuel et très appétissant. A la carte, on peut commander les plats qui sont préparés à la demande. Avec ce tapis roulant, comment attendre sa commande sans se jeter sur ce qui passe ?
Plus cher que les restaurants rapides mais tout aussi efficace question attente avec les saveurs en plus, Kurumaya apporte en plus l’expérience du tapis roulant ! La cuisine japonaise est jolie à regarder et ses plats sont composés de bons produits, sains et servis dans de petites quantités. 
La cuisine du Monde est une manière de changer des menus enfants assez peu variés et pour introduire de nouvelles associations, textures, goûts. Ici, les plats sont accompagnés de petites sauces que les enfants adorent; une nourriture "dînette" qui plaît à tous dans un quartier très vivant à l'heure du déjeuner.
On recommande :
 : Kurumaya 76 Waiting Street
Tube station : Mansion House/St Paul's
Menu et tarifs : ici

mercredi 20 février 2013

"God's pocket" : la plage à deux heures de Londres

Il a fait son apparition cette semaine. Et quand on a l'attendu longtemps, les sensations sont fortes.   Depuis l'été, 6 mois ont passé sans sentir ses rayons chauds sur la peau. On a mis le cap vers le Sud : direction les South Downs, toujours en Grande-Bretagne, sous le soleil !
Une parenthèse hors de Londres, notre première aventure hors de la ville depuis plusieurs mois. Le guide Time-Out, Great days out from London dans nos bagages et en route pour la découverte de ce petit paradis qu'on appelle la poche de Dieu.
Les "locaux" ont donné à ce petit nom à cette zone classée au National Trust. Le site est reconnu pour sa beauté naturelle "Outstanding Natural Beauty". Le climat y est, paraît-il, exceptionnel, une sorte de micro-climat, car la plage est abritée du vent et située sur la côte méridionale de l'île.
Pour l'heure, le soleil est au rendez-vous, il faudrait revenir pour voir la saison estivale. Quant à la beauté du lieu, c'est vrai, tous les superlatifs ont du sens et même le titre de "plage primée" : Award winning beach !
Entre mer et dunes, la journée sera dépaysante et revigorante.
La plage de West Wittering porte un nom qui fait rêver : un mélange de sonorités entre le célèbre roman d'Emily Brontë Wuthering heights et Key West, cet archipel d'îles de l'autre côté de l'Atlantique. Les landes du Yorkshire décrites par Emily Brontë n'ont pas l'aspect sauvage et dramatique des Hauts du Hurlevent avec la lumière et le ciel bleu d'aujourd'hui. 
Notre lieu de villégiature a l'avantage d'être proche de Portsmouth à l'Ouest et Brighton à l'Est, si jamais on était en manque de vie citadine. La veille, nous réservons une chambre dans un B&B The beach House, qui n'est malheureusement pas sur la plage, mais a de grandes chambres familiales et un service de restauration préparée à base de produits locaux.
Sur place, nous constaterons que cette longue étendue de sable est une zone protégée, en dehors d'un grand parking et d'un petit café, le site n'offre pas de tentations de consommation. 
Le point du vue offre une vue très dégagée des côtes de l'île de Wight et celles, plus proche d'Hayling Island, une petite île qui se distingue au loin par ses longues plages de sable fin.
Nous étions équipés de tout un tas de matériel de plage, buts de foot, batte de cricket (cadeau offert à Martin pas encore utilisé, parfaite panoplie de petit anglais), cerf volant, mais l'exploration de la nature a amplement rempli l'après midi. J'oublie de mentionner que les appareils photos étaient de la partie, ainsi qu'une petite caméra Gopro, qui permet aux grands de s'amuser. 
Les cabanes de plage sont presque toutes fermées pour l'hiver - mais néanmoins très pittoresques, elles sont l'occasion de prises de vues très intéressantes. En été, ces mini résidences secondaires doivent être plus animées et la fréquentation de la plage n'a sûrement rien à voir avec le mois de février . 
L'espace ne manque pas, entre le début de la plage et celui où la réserve naturelle protégée East Head commence, il y a une belle balade entre mer et dunes. Nous sommes partis côté mer et revenus par un sentier serpentant les dunes, un bon terrain de cache-cache. Avec, de l'autre côté, des marécages et une vue sur la campagne, idéale pour les amateurs d'ornithologie, activité plus connue ici sous le petit nom de Bird watching (très populaire ici).
  
Pour ceux qui s'organisent un peu plus à l'avance, le conservatoire du Port de Chichester propose des activités nature, comme la sortie en mer sur un catamaran pour observer les oiseaux. Sur la plage, un centre de voile assure des cours de windsurfing, de kite-surf et de SUP (une des premières école de Stand-Up Paddle) pour adultes et enfants à partir de 5 ans.
Un autre projet qui nous tenterait bien : le sentier the Salterns way mène de Chichester à West Wittering, en 18 km (ville la plus proche, 90 mn de train de Victoria), une manière d'éviter la route encombrée en été. Une saison qui alimente les sujets de conversations parmi les sujets de sa majesté, en espérant qu'il s'installe plus longtemps que l'année dernière, on profite du soleil de février !

samedi 16 février 2013

Enfants bilingues / Pros and cons *les pours et les contres*

Les vacances scolaires ont commencé ce matin : un moment idéal pour partager quelques pensées sur un thème, celui du bilinguisme.
Un petit bilan qui s'applique à deux cas en particulier : ci-dessous, les voici qui courent dans le wagon de la Northern Line (photo réalisée peu de temps après leur arrivée).
Installés à Londres depuis presque 3 ans, quelques questionnements surgissent  : quelle est l'influence du pays d'accueil sur leur développement ? Cette culture dans laquelle ils grandissent prend-elle le dessus sur celle de leur pays d'origine ? Si les points positifs paraissent évidents (ouverture d'esprit, connaissance d'une seconde langue, méthodes pédagogiques de l'école britannique) il faut savoir qu'il y a quelques ombres au tableau idyllique de la vie en dehors du continent.
  1. La langue de Molière :
Pour elle : Arrivée à 5 ans et demi, après 3 ans de formatage à l'école maternelle en France, elle s'exprimait bien en français à l'oral, mais elle a du faire face au double apprentissage de la lecture en français et en anglais en même temps avec un an de retard sur les enfants de sa classe anglaise (+Cned après l'école anglaise).
Aujourd'hui, elle utilise des anglicismes comme "j'ai lu sa note" = j'ai lu son message;
"Hier nuit, j'ai regardé cette émission sur la télé" - last night - on TV. Vocabulaire français un peu moins riche qu'un enfant français. 
Pour lui : à son arrivée, il a déjà un retard de langage en français et l'entrée en collectivité en anglais à 3 ans n'améliore pas son niveau. Il dit : ils sontaient pour ils étaient et aussi I goed pour I went. Langue parlée aujourd'hui : franglais. Il n'y a que le milieu familial qui lui transmet le français, on essaie de bien parler !
Bilan :
Pour Jeanne, commencer l'apprentissage de la lecture dans deux langues en même temps a été une lourde épreuve, que je ne recommande pas. Ce choix fut l'occasion de gros conflits pour les devoirs et la lecture à voix haute en français (pas en anglais). Mais aucune confusion entre les deux à l'écrit. Deux écritures : une cursive pour le français, une en script pour l'anglais. 
De son côté, Martin a commencé l'école dans un système scolaire anglophone, c'est une chance unique. Joie d'apprendre par le jeu et l'expérimentation, l’élaboration d'hypothèses; une approche très didactique, comme ces 'hands-on activities' qui laissent un grande part au plaisir de faire par soi-même. Les jeux ou les productions "messy" (nombreux jeux "salissants"), laissent peu d'importance à la forme, comme les fautes d'orthographe, la présentation ou le "rendu". 
Les parents ont la lourde tâche d'aider à progresser dans les deux langues (devoirs plus conséquents). Souvent, un choix s'impose à l'entrée au collège, sauf si on a la possibilité de suivre un système bilingue. S'il n'y a pas de retour prévu au bercail, la question du français est moins contraignante.

     2. L'influence de la culture anglaise / des us et coutumes du pays d'accueil

Pour elle : Elle ne se fait pas aux spaghetti à la sauce tomate en conserve au petit déjeuner de l'école (breakfast club) mais adore le garlic bread !
Elle aime écrire, ce qui est très encouragé à l'école (lettre, recette, portrait, récit, dès le plus jeune âge). Elle rédige un journal intime...en français. Après "enquête", elle m'explique que n'arrivant pas à choisir entre les deux langues, une de ses grandes cousines lui aurait conseillé d'écrire dans la langue où elle est le moins à l'aise pour s'améliorer. 
Elle connaît plus d'éléments sur l'Inde (culture, géographie) que son pays de naissance, la France.
Pour lui : Il adore les spaghetti du breakfast club, la jelly, les beans on toast, se couche à 19h sans problème. Avec son excellente tenue à table, les enseignantes sont en admiration : un reste de bonnes manières "à la française" ? A 5 ans, il est à l'école primaire et déchiffre les sons à base de gestes (méthode Jolly phonics, accessible sur youtube). Pas d'apprentissage en français, il a encore le temps ! 
Bilan : passé la Manche, côté France, ils n'ont plus tellement d'automatismes en anglais. 
Deux manières très différentes d'apprécier la gastronomie anglaise, vous l'aurez remarqué.
Plus tôt ils arrivent, mieux ils apprécient la cuisine locale !  Aussi, ils sont assez "réchauffés" pour des frenchies, ils se passent volontiers de manteau - un signe de bonne intégration !
La communauté de l'école est importante pour eux, il s'y passe de nombreuses activités collectives, comme l'assembly toutes les semaines, qui met en avant un thème qui pousse les enfants à réfléchir sur des valeurs. Des actions caritatives sont proposées par les enfants eux-même, comme cette vente de scoubidous pour lever des fonds contre le cancer. On s'engage très tôt ici.

       3. La pratique de deux langues au quotidien

Pour elle : un accent envié par ses parents, mais "résultats" scolaires mitigés (il n'y a pas de notes ici), il faut du temps pour "rattraper" le niveau d'une communauté de natifs. 
Pour lui : un accent rigolo, mélange entre celui de son copain du Nord de l'Angleterre et d'autres influences non identifiées. Vocabulaire enfantin "easy peasy lemon squeezy" très drôle. Pourvu qu'il ne parle pas comme ça toute sa vie !
Bilan: Leur langue sociale est l'anglais. Mais nous voulons qu'ils s'expriment bien en français, ce qui n'est pas évident tous les jours. Il faut encourager leur intérêt pour l'écrit, d'où leurs abonnements à des magazines français (Le Monde, Astrapi, Pomme d'Api). Cerise sur le gâteau : les émissions de la télé anglaise CBBC sont intéressantes, avec une approche des sciences, de la cuisine, de l'histoire. En français, on a commencé "Il était une fois l'Homme"/ La vie" crée en 1986 - si vous avez des tuyaux sur d'autres émissions intéressantes ? 
Grosse fatigue dans les débuts pour Jeanne, qui a été plongée dans une classe sans parler un mot d'anglais. Elle dit aussi que le premier jour de retour de vacances en France, la journée est plus difficile.
Le subjonctif est une notion totalement étrangère pour eux. Ici, il n'est pas rare que des enfants d'une même fratrie soit scolarisés dans des écoles différentes, certains sont mieux dans le système français, d'autres en bilingue, ou pour quelques uns qui ont des plus grands enfants, le choix du système anglais pour le collège devient naturel (très complexe pour y entrer, il y a là encore plusieurs choix, privé, public, avec différentes sélections...).
Quand le projet devient un choix de vie qui se prolonge, les questions autour de la scolarité peuvent être la source d'inquiétudes pour le bien-être de son enfant (qu'on aurait eu sous une autre forme, en restant en France !). Leur terre d'adoption sera peut-être ni la France, ni la Grande- Bretagne : ils seront peut-être de grands voyageurs...ou pas.
                *

mercredi 13 février 2013

Great slippers - pantouflard

Envie de rester au chaud en ce moment.
Une jolie découverte, confortables et pratiques, ces chaussons Collégien ! Cette marque Toulousaine fabrique des chaussons-chaussettes depuis 1947. J'ai eu la chance de les gagner lors d'un concours organisé par My little discoveries, (blogueuse française qui vivait à Bristol et qui poursuit aujourd'hui ses aventures à Toulouse). 
Par contre, le choix est presque trop large, il m'a fallu du temps, tant les jolis modèles sont nombreux. Nous n'avons pas cédé à la tentation du Union Jack, car ces petites rayures à la Paul Smith, nous ont charmées. 
Point de Ben 10, Superman, Pokemon, ou Ninja Turtles, que du 100% français allez voir ici ! Je l'avoue la réception de ce colis fut aussi l'occasion de prendre en photo le petit chanceux qui l'a ouvert alors que la nuit n'était pas encore tombée. Pas très courantes en ce moment, les sorties dans Londres avec une belle lumière...On devient pantouflard !
Merci à la jolie marque Collégien et à My little Discoveries

samedi 9 février 2013

Valentine's day



Pair Of Heart Shaped Pencils
notfromthehighstreet.com 
What are you buying your special someone this Valentine's Day?
La saint Valentin apporte un petit vent de fraîcheur dans le quotidien et permet aux commerces de transformer les vitrines après les soldes. Il y a du kitsch comme du plus classique, pour tous les goûts. Ici à Londres, cette fête est mise en scène dans de nombreux magasins et les rayons entiers de cartes prouvent bien que de nombreuses personnes y donnent du sens ! J'attends le moment où ma petite Jeanne recevra sa première carte !
C'est une fête commerciale qui a le mérite de mettre un peu de couleurs dans l'hiver dont la fin est toujours un peu longue...
Des idées (made in UK) :
Valentines Balloon inflated
notfromthehighstreet.com 
Heart confetti tape










 





Quelques idées de petits cadeaux à faire soi-même sur Papermash ou sur Inchmark
Sur ce très joli blog, vous trouverez le modèle du marque-page à imprimer, il est en projet chez nous. Quelques photos à venir dès que l'atelier aura eu lieu.

Petits cadeaux à offrir :
Des "bons pour" : un petit déjeuner au lot, un massage des 
Love Voucher Book
notfromthehighstreet.com 
pieds, un WE en amoureux, romantic Vouchers: Breakfast in Bed, Foot Rub, Lunch Date, Weekend Getaway, Back Massage and Romantic Dinner.
Et la version "coquine" qui se passe de traduction ! 
Naughty Vouchers: Strip Tease, Topless Dessert, Erotic Massage, Quickie, Shower for Two and Master & Servant

Des cadeaux personnalisés, comme ces jolis savons gravés à la demande.
Double EEgg Cups
Prezzybox.com £9,95
Personalised Valentine Bath Soap
notfromthehightstreet.com savons personnalisés £12,75

Et d'autres cadeaux de "bon goût", comme ce double-coquetier.

Pour finir, une tradition mexicaine, ces petits fanions en vente sur un site génial de décorations éphémères (anglais) où on trouve les fameux Papel Picado, pour la petite touche exotique.
Mexican Papel Picado Tissue Paper Bunting 'Amour'
Happy Valentine's day

lundi 4 février 2013

Smile : this week, win a stylish surprise...Gagnez une jolie surprise made in UK !

Photo : NOTANOTHER..NewBoxDesign

Après avoir fouillé dans les formules des BOX, les coffrets-abonnements en France et de l'autre côté de la Manche, je reviens avec une très jolie découverte.
En tant que blogueuse française vivant à Londres, j'ai pu m'intéresser au phénomène des Box en comparant les offres. Celle-ci m'a séduite pour son aspect rétro, son esprit anglais : une touche de créativité et d'originalité.
Mon premier professeur d'Anglais avait un jeu avec une boîte à chaussures, où il glissait un objet mystère. Il fallait le deviner à l'aide de phrases interrogatives. Le jeu "what's in the box ?" faisait un carton.
Alors, si vous êtes aussi un peu joueur, participez à ce petit concours avant vendredi 8 février prochain, 20h.
When I first looked into subscription boxes offers in France and on the other side of the Channel, I made a very pleasant discovery "made in UK". As a french blogger living in London I was seduced by the idea of finding something new within all the various boxes which have appeared recently on the web. 
This one has a special retro style, something very British : a touch of creativity and originality. The kind of surprise I've never seen is any subscription boxes.
Years ago, my first english teacher taught us a game with a shoe box, where he'd hide something  and we had to ask questions. He called it the"what's in the box ?" game. 
If you feel in a playful mood, please leave your comment before Friday the 8th, 8pm.

Elle arrive dans la boîte aux lettres au milieu des factures : c'est l'idée originale du coffret-surprise not another bill. Mensuellement (ou une seule fois) recevez des petites surprises de bon goût, des créations exclusivement originales préparées dans un bel emballage. Et le colis peut être envoyé dans le monde entier (pour £3,50 de plus par mois il arrive en France !).
Your parcel comes in your letterbox among your bills, but something that is not another bill. A surprise will be sent every month (or choose a one-shot) and you will get a suprise present wrapped beautifully for you (or for a friend if you want to treat someone). Another great thing is that it can be sent worldwide (for £3,50 extra it will arrive in France !).

* Comment jouer ? How to win ? *
- Pour vous faire connaître, il suffit de laisser un commentaire à la fin de ce message, avec un contact mail ou adresse de blog (si vous n'avez jamais commenté). Faîtes simplement un tour sur leur site et partagez ci dessous vos impressions et idées en quelques mots.
- une chance supplémentaire quand on "like" le concours sur la page Facebook Notanotherbill, vous y découvrirez avec plus de détails les objets qu'ils sélectionnent.
Photo : NOTANOTHER..POW! 

We are very proud to show you  one January's surprises. 
A collaboration with the wonderful 'Esotic Jewellery'. 
It is a Gold and Silk 'Morse code' bracelet spelling out the word 'POW'Puis tirage au sort électronique (random.org) vendredi prochain après fermeture des commentaires (à 20h, heure de Londres), le nom du gagnant sera annoncé dans la soirée.

- You have to let me know if you want to take part in the competition by leaving a message here, with your email address or blog contact details, if you've never visited this place before. Just quiclky visit their website and tell me about how you feel about their boxes concept.
- You can add another chance to win by liking the Facebook page of notanotherbill and see the fantastic items they've posted.
The winner will be chosen with random.org when the competition will be closed, Friday 8th at 8pm (GMT ), you will know the lucky winner in the evening.

* les jolies choses : the pretty things *
Les boîtes sont concoctées avec l'attention du détail. Des partenariats avec des petites marques d'objets, bijoux, textiles, qui ont pour point commun d'être beaux et réalisés en petites séries par des designers britanniques de talents.

What pretty things they have selected for us with a passionate attention to details ! Their partnership are successfully creating a unique spirit of beautiful paper, wooden, textile, jewellery, creations which all have in common to be made by talented British designers.


B o n n e    c h a n c e !



EDIT : Résultats du concours, je vous laisse découvrir la gagnante :
And the winner is :


Bravo à toi Corinne !