jeudi 31 mai 2012

At the countryside

Pour se repérer dans un pays, y connaître le nom des régions, il faut du temps...Après bientôt deux ans, les côtes de la Cornouailles, du Dorset, la campagne au sud de Londres, le Kent ou le Sussex, les plages de l'East Sussex, nous abordons maintenant les régions qui finissent par "shire" plus au nord.
Cette année, las d'attendre une belle journée de printemps, nous sommes partis en quête de nature et de verdure en ce dimanche gris et froid de novembre de mai.

Direction le Bedfordshire !
Le chemin balisé de notre petite randonnée (3 heures) nous entraîne dans des étendues d'herbes vertes où broutent des moutons, des collines et des champs de colza : des couleurs qui contrastent avec le ciel gris laiteux.






La carte indique 3 itinéraires, (les pubs sont indiqués, ouf), c'est bien le charme de la campagne anglaise ! Nous avons été trop optimistes en n'emportant pas les wellies avec nous. 

La fin de la balade approche, un cache cache dans les hautes herbes...

Le pub du village nous tend les bras. Canapés, boissons chaudes, bières et coca pour les enfants : la récompense après l'effort...La cheminée est juste à côté mais éteinte. Un bon dimanche à la campagne pour nos petits Londoners !
Juliette, Héloïse, Jeanne et Martin, on remet ça ce WE (avec la pluie en prévision, pas de chance) 


dimanche 27 mai 2012

Enfin !

Londres ces jours-ci...

Tout le monde se presse dehors sur les pelouses pour les traditionnels pique niques, ou au pub après une journée de travail.
Les deux roues se parent de leurs plus beaux accessoires (comme ce porte bagage en faux gazon).
Les tenues sont de plus en plus estivales, il faut que j'y consacre un sujet.

C'est que je ne sais plus où donner de la tête :
l'île est en pleine effervescence, entre les fortes températures, les célébrations du Jubilee de la Reine du WE prochain, sans compter les Games qu'il est impossible d'ignorer, l'année 2012 est vraiment exceptionnelle pour la Grande Bretagne !


On cherche les lieux pour se mettre à l'ombre et se rafraîchir !
Bijoux Tatty Devine et ferme d'Hackney...

jeudi 24 mai 2012

Great day in Greenwich

Greenwich est situé au milieu de la Terre, time zero. D'ailleurs, il y a du monde qui veut y aller !

Prendre le bateau jusqu'à Greenwich est toujours une journée réussie, un dépaysement ! Quelque soit le temps, la mini croisière sur un Thames clipper est un moyen de voir la ville autrement. (L'aller simple £6 par adulte, £3 par enfant, avec des départs de plusieurs endroits, départ toutes les 15/20 mn environ). Et vraiment, le passage sous Tower Bridge est très sympa !

Depuis la fin du mois d'avril, le Cutty Sark, magnifique clipper, un des derniers voiliers marchands construit au 19ieme, abîmé par le feu, restauré, est aujourd'hui ouvert aux visiteurs.
Une grande verrière permet de voir l'intégrité de la coque du voilier. Il transportait à l'époque des denrées précieuses, du thé de Chine ou de la laine de NZ. Pas étonnant de trouver un marché de plats aux saveurs du monde entier juste à côté.



A quelques pas de là, le marché de Greenwich accueille des stands de cuisine du monde et des artisans...Chacun choisi un plat à emporter pour ensuite aller le déguster au  parc situé derrière la grande halle. En hiver, pour se réchauffer, à l'intérieur de cette grande verrière (au fond à droite), un pub The Coach and Horses a un très agréable feu de cheminée.






*Notre pique nique*
Excellents sashimis, sushis et makis, entre £5 et £7,50
Tempuras de légumes
Wrap d'agneau grillé avec sauce au yaourt, houmous et salade (Sultans delight £5°)
Brochettes de fruits au chocolat, noisettes, chamallows (£3), voir plus bas pour la photo.

Ensuite, le parc est immense et les musées sont tous accessibles à pied, comme l'observatoire, où on peut voir le fameux méridien (prenez la pose dessus !), le planétarium, et le très beau musée Maritime, bref, une journée bien remplie si on souhaite se cultiver. Ce site présente les musées Royaux sur place.






Corinne n'a même pas vu les sacs...

lundi 21 mai 2012

Chez Bill's, une petite cour au calme

En terrasse (petites couvertures laissées à disposition), au rez de chaussé ou à l'étage, chez  Bill's il y a toutes sortes de possibilités : petite table pour deux ou grande table fermière au centre de la pièce.

On y entre pour s'éloigner des rues trop encombrées du quartier de Covent Garden et pour faire une petite parenthèse dans un cadre plein de couleurs. Il faut avoir faim aussi !
Ce restaurant - épicerie est situé dans une cour d'un ensemble d'immeubles récents. Un lieu au calme de l'agitation du quartier, qui mérite un détour, pour s'arrêter quelque soit le moment de la journée car la carte offre des propositions très tentantes (réputé pour ses petits déjeuners).

L'originalité de Bill's vient aussi de son chef australien, qui joue avec les couleurs et les saveurs. 
Voici la commande mais difficile de choisir, je vous préviens.
*En entrée* :un grand choix parmi les saveurs, comme des classiques revisités, le nem  au crabe et à la mangue.
Billet non sponsorisé !
*En plat* :  j'ai particulièrement aimé le filet de bar grillé, sur un lit de tagliatelles, accompagnés de fenouil, oignons nouveaux, assaisonnés de basilic, menthe et coriandre. 
*Le dessert* : un Eton Mess très réussi (association de textures,fraises+meringue+chantilly) décoré d'une branche de romarin.  
Ce jour-là, où il fait gris dehors, ce café-restaurant-épicerie offre un repas de bonne qualité entre 8 et £12 le plat, dans une ambiance gaie et chaleureuse. Il me reste encore à essayer leur petit déjeuner !

jeudi 17 mai 2012

Traversée de la Manche (suite) - L H


 LH, (prononcez en anglais comme LA) la Ville du Havre est classée Patrimoine Mondial de l'humanité depuis 2005 - ça étonne toujours hein ?- la plus grande ville Normande nous accueille le temps d'un WE hors de Londres. A chaque visite, nous y découvrons un quartier ou une nouveauté. Elle est actuellement en chantier (point commun avec Londres) pour les besoins de la construction du tramway...
C'est une ville de changements et d'ouverture, comme souvent ces villes portuaires.
Et pourtant, elle n'a pas toujours eu une image glamour; la ville du Le Havre est associée à son industrie portuaire et industrielle, sa pollution. Une reconstruction massive après les bombardements de 1945 lui donne une image injuste de ville peu attirante.
Pourtant, Auguste Perret est l'architecte qui va penser la ville dans son ensemble et qui adapte les logements aux nouveaux besoins de ses habitants. L'exploitation du béton est alors novatrice et Auguste Perret en a fait la base de son travail.
Aussi, ce samedi-là, notre groupe affiche complet pour la visite de l'appartement-témoin.

Le mode de vie des années 50 expliqué par notre guide est passionnant et l'aménagement de l'appartement à l'identique nous plonge dans une époque où à peine 5% des foyers étaient équipés de réfrigérateurs. Il y règne une atmosphère chaleureuse, on a envie d'y rester un moment.
La disposition des pièces est pensée autrement, la lumière, les matériaux, les innovations sont nombreuses.
Puis, nous nous éloignons du centre ville pour faire la visite des jardins suspendus installés dans un ancien fort militaire, ici pour plus de détails.

Volcan, Le Havre
lien credit photo ici










Dans cette ville où 80% des habitations ont été détruites,  l'architecture est riche de réalisations originales, comme Oscar Niemeyer et son Volcan (la maison de la culture) ou Jean Nouvel et le centre aquatique : les Bains des docks - qui reste sur notre liste pour la prochaine fois.

Une visite dans un "intérieur" moderne d'après guerre :



Les Bains des Docks - Le Havre
 Balade sur les docks :

Des conteneurs empilés rappelle l'activité portuaire de la ville et les environs de ce quartier en pleine mutation. La piscine construite par Jean Nouvel est juste à côté et nombreux sont les projets de réhabilitation, comme cette résidence universitaire aménagée dans des conteneurs.
Le Havre nous étonne toujours !
Une ville qui cherche à faire valoir son passé ouvrier tout en y intégrant des projets innovants, comme de nombreuses villes industrielles Outre-Manche.

Les mélanges sont souvent à l'origine de réalisations les plus intéressantes...
Merci pour ces découvertes, les amis ! 



lundi 14 mai 2012

Traversée de la Manche en ferry


 LH, (prononcez en anglais comme LA) la Ville du Havre est classée Patrimoine Mondial de l'humanité depuis 2005 - ça étonne toujours hein ?- la plus grande ville Normande nous accueille le temps d'un WE hors de Londres. A chaque visite, nous y découvrons un quartier ou une nouveauté. Elle est actuellement en chantier (point commun avec Londres) pour les besoins de la construction du tramway...
C'est une ville de changements et d'ouverture, comme souvent ces villes portuaires.
Et pourtant, elle n'a pas toujours eu une image glamour; la ville du Le Havre est associée à son industrie portuaire et industrielle, sa pollution. Une reconstruction massive après les bombardements de 1945 lui donne une image injuste de ville peu attirante.
Pourtant, Auguste Perret est l'architecte qui va penser la ville dans son ensemble et qui adapte les logements aux nouveaux besoins de ses habitants. L'exploitation du béton est alors novatrice et Auguste Perret en a fait la base de son travail.
Aussi, ce samedi-là, notre groupe affiche complet pour la visite de l'appartement-témoin.

Le mode de vie des années 50 expliqué par notre guide est passionnant et l'aménagement de l'appartement à l'identique nous plonge dans une époque où à peine 5% des foyers étaient équipés de réfrigérateurs. Il y règne une atmosphère chaleureuse, on a envie d'y rester un moment.
La disposition des pièces est pensée autrement, la lumière, les matériaux, les innovations sont nombreuses.
Puis, nous nous éloignons du centre ville pour faire la visite des jardins suspendus installés dans un ancien fort militaire, ici pour plus de détails.

Volcan, Le Havre
lien credit photo ici









Dans cette ville où 80% des habitations ont été détruites,  l'architecture est riche de réalisations originales, comme Oscar Niemeyer et son Volcan (la maison de la culture) ou Jean Nouvel et le centre aquatique : les Bains des docks - qui reste sur notre liste pour la prochaine fois.

Une visite dans un "intérieur" moderne d'après guerre :



Les Bains des Docks - Le Havre
 Balade sur les docks :

Des conteneurs empilés rappelle l'activité portuaire de la ville et les environs de ce quartier en pleine mutation. La piscine construite par Jean Nouvel est juste à côté et nombreux sont les projets de réhabilitation, comme cette résidence universitaire aménagée dans des conteneurs.
Le Havre nous étonne toujours !
Une ville qui cherche à faire valoir son passé ouvrier tout en y intégrant des projets innovants, comme de nombreuses villes industrielles Outre-Manche.

Les mélanges sont souvent à l'origine de réalisations les plus intéressantes...
Merci pour ces découvertes, les amis !