mercredi 28 mars 2012

Balade sur Regent's canal - take a walk on the wild side !

Un dimanche de printemps à la recherche d'une belle promenade à pied ou à vélo?
Le long de Regent's canal jusqu'à Camden town, cette partie de Londres semble être en retrait du tumulte de la ville. Le départ de notre balade dominicale commence à la station Warwick avenue, Bakerloo line), pour rejoindre le grand bassin du canal "the pool of Little Venice" un quartier bordé d'étroites péniches amarrées de toutes les couleurs. Prenez l'ancien chemin de halage, il vous conduira dans un univers étonnant.
Maisons secondaires ou lieux de résidence permanente, ces péniches ont beaucoup de charme. Leurs propriétaires ont parfois des plantes ou des jardins potagers sur le bord. On essaie de rester discret pour ne pas perturber le calme des habitants. Autour, la verdure et les maisons forment un ensemble très éclectique : façades de briques ou maisons georgiennes blanches immaculées. Certaines parties du canal révèlent des vues exceptionnelles sur des trésors d'architecture.
La saison des pique-nique étant lancée, plusieurs options s'offrent aux promeneurs. Un arrêt déjeuner sur Primrose Hill, un colline avec une belle vue sur Londres, ou directement à Regent's park, ou au café Laville, un petit café qui surplombe le canal (très rapidement après le grand bassin).



































Pour la balade en péniche dans le sens inverse, en partant de Camden Town, c'est ici.
Un arrêt au café Laville est fortement conseillé. Ce petit café italien est parfaitement placé au dessus du canal, avec une salle et une terrasse aux premières loges...

samedi 24 mars 2012

Maths Week = Fun Week


La semaine nationale des sciences n'a rien à voir avec le sujet sérieux annoncé, il n'y a qu'à voir le sourire de ces deux-là !
L'école anglaise a ce brin de fantaisie que l'école française n'a pas. Il est possible de s'amuser ET faire des maths.
Au programme : intervenants, ateliers, et même un spectacle avec Bubblz the Magic Maths clown! La semaine s'est achevée par un concours de chapeaux faits maison - quel rapport avec les maths ? Je pense qu'il s'agissait de créer une dynamique commune autour du thème : les chapeaux rivalisaient de créativité, avec des chapeaux en volumes, décorés de chiffres montés sur ressorts, une calculatrice géante, des chapeaux à la Harry Potter...etc.
Une exposition retraçant les évènements de la semaine était organisée la semaine suivante. Les panneaux sont toujours réalisés avec des photos des enfants en activité et leurs productions (souvent en volume). Une activité de mathématiques était présentée devant chaque panneau : chercher des pièces de monnaie dans un bac rempli de sable et reconstituer les bourses des pirates portant des sommes d'argent, réaliser des formes géométriques complexes avec un jeu de construction, ou encore utiliser des balances électroniques...
Si on m'avait dit un jour que les maths pouvaient être amusants !

mardi 20 mars 2012

W o r d s

Pour les amoureux des lettres : le grand magasin Selfridges proposait une exposition et un petit concept store éphémère (trop tard pour y aller).
Des ateliers étaient organisés, ainsi que des conférences gratuites (l'art du conte, analyse graphologique, séances de lectures de poésies ou d'histoires et cours de grammaire ou de latin !). Surprenante cette salle cosy aménagée avec des canapés et des ouvrages en libre accès, sur le principe d'une bibliothèque ! La culture qui cohabite avec le paradis du shopping de luxe, encore une idée originale londonienne !
Le concept store est une mine de petites trouvaillesun lieu où toucher à tout n'est pas interdit ! Des mots aimantés donnent libre cours à l'imagination des visiteurs :  Money is everything about you and me, ou encore She is a heaven
Des mots mêlés géants effaçables ou une installation de post it sont aussi mis à la disposition des visiteurs les plus joueurs.
Ici les mots sont à l'honneur, sous différentes formes : des colliers à composer soi-même, les mugs "scrabble", un coin livres pour enfants et autres beaux livres d'art, ou même des jeux de société (des beaux cubes en bois, un boggle electronique !) et ce très bel alphabet en langue des signes :

Selfridges est une institution à Londres, sur Oxford street, à quelques pas de Piccadilly Circus. Quand vous saurez que le département chaussures dépasse de peu celui des Galeries Lafayette, cela donnera peut-être des idées aux shoes addict cultivées qui me lisent !
Aujourd'hui, par exemple, un autre type de célébration avait lieu, c'était Macaron's day.
En association avec Pierre Hermé, dans les food Halls du rez de chaussé, il y avait une dégustation de macarons en partenariat avec Ambitious about Autism. Une donation = un macaron. 
Regardez ce qui est au programme lors d'une prochaine visite pour passer un "bon" moment, sans consommer, et y faire des découvertes !
Pour le mémorial de Lady Di, petit autel dédié à la princesse préférée des anglais, c'est chez Harrod's, plus kitch et au charme désuet, mais tout aussi instructif.
Macroon Day

dimanche 18 mars 2012

Happy Mother's Day !

Aujourd'hui, c'est la fête des mères...pas de panique, je veux dire, ici, en Angleterre ! Charles va faire un cadeau à sa maman, comme tous les enfants du Royaume.
J'ai reçu une belle carte vraiment très british, une belle théière y est dessinée...et lorsqu'on ouvre la carte, un joli texte est accompagné d'un sachet de thé !
Du côté de la nursery, le cadeau est tout aussi utile : un beau collier en pâte à sel ET nouilles !
Merci à mes petits artistes !
XOXOXO (hughs and kisses)

jeudi 15 mars 2012

Exposition Kusama à la Tate Modern : la folie des pois

Une exposition à la Tate Modern, un jour de semaine : c'est si rare que la visite n'en est que meilleure - surtout en bonne compagnie ! Le bâtiment aux 7 étages, une ancienne usine thermique réaménagée en 2000 est très imposant, avec sa façade de 200 mètres de longueur et sa cheminée qui culmine à 99 mètres de hauteur. La centrale fut construite avec près de 4,2 millions de briques brun foncé et a cessé de fonctionner en 1981. Depuis sa rénovation, le succès a été tel que ce musée d'art moderne est aujourd'hui le deuxième musée le plus visité après le British Museum. 
Rentrez par la salle des machines (sur le côté droit), Turbin Hall, cette pièce a une hauteur de plafond impressionnante. Ce vide laissé par les architectes est volontaire : l'espace de cette salle donne un sentiment de liberté et permet à des oeuvres grand format d'y être exposées.
En montant au café du 7 ème étage, la vue offre un des plus beaux spectacles gratuits de la capitale ! La city en face, avec toutes ses tours modernes, cohabite avec la cathédrale St Paul et la passerelle Millennium bridge qui relie les deux rives de la Tamise. 
Assis sur un grand tabouret du comptoir qui longe la baie vitrée, nos pieds dans le vide, juste au dessus du fleuve. Il y a beaucoup à voir : les bateaux qui  circulent, les mouettes, les passants sur Southbank et l'agitation de la ville. 
Il faut poursuivre notre chemin et redescendre sur terre : l'exposition de l'artiste Yayoi Kusama est au quatrième étage (réservez sur le site) on ne peut pas la rater :


Née au Japon en 1929, Yayoi Kusama commence à peindre très tôt, elle n'a que 15 ans. Puis, exilée aux Etats Unis et plus tard en Europe, elle sera considérée comme une artiste avant gardiste, précurseur du pop'art et de l'art environnemental. Son univers est peuplé de motifs répétitifs :  "Ma vie est un pois perdu parmi des millions d’autres pois"
L'exposition offre une vision très complète de son travail qui mèle peintures, photos, films, installations. Des myriades de pois colorés, des miroirs ou des formes phalliques se répètent et se répondent à l’infini. 
En entrant dans les salles, l'effet de surprise est garanti ! Dans l'une d'entre elles, une lumière noire met en valeur des milliers de petites gommettes autocollantes disposées avec régularité du sol au plafond. Plus loin, on rejoint une autre installation dans laquelle il est difficile de trouver ses repères : des miroirs recouvrent tous les murs, et des petites lumières multicolores s'y reflètent. Il faut s'habituer à la pièce, puis s'approcher pour comprendre. Les couleurs changent doucement, et on se rend compte que le sol est rempli d'une fine surface d'eau !
Une visite qui ne laisse pas indifférent, on adore ou pas !

lundi 12 mars 2012

Royal Opera House : a view on Covent garden



Une demi journée de libre ?
Envie d'une visite avec un guide qui connaît Londres comme sa poche (like the back of his hand)? Il faut jeter un oeil sur le site des London Walks. En avant pour deux heures de balade (coût : £8).

Le thème du mardi matin est une balade dans Covent Garden "behind doors", à la découverte des institutions qui entourent le quartier jusqu'au Royal Court of Justice. Le départ est prévu à 10h30 devant la station de métro. Un groupe se forme autour du guide au badge "London Walks". Avec nos nouveaux compagnons de balade , direction la Piazza à la découverte de l'Opéra, the Royal Opera House (ROH), le temps fort de la matinée. 
L'entrée du bâtiment moderne est située sur la place du marché, et sa partie ancienne est de l'autre côté, sur Bow street. Suite à des incendies en 1808 et 1856, le ROH est la troisième construction, achevée en 1997; elle mélange une partie moderne et "the old house".
En passant par the"old house", le hall d'entrée est recouvert du tapis rouge et les murs sont habillés de bois clair, puis on entre dans la partie moderne. Un escalator permet d'accéder jusqu'au sommet, en traversant une salle dont la verrière est très impressionnante :  le Paul Hamlyn Hall. Cette salle au parquet et à la décoration élégante sert pour les défilés de la Fashion week, ou de thé dansant certains vendredis de 13h à 15h (à réserver à l'avance, £10 environ) un bar est accessible sur plusieurs niveau.
Puis on arrive au restaurant, dont la terrasse extérieure surplombe l'ancien couvent (Covent Garden).
Il y a là des tables et des chaises pour le bar de l'étage, mais on peut passer sans consommer. C'est dommage pour nous, il n'y a pas de place à l'improvisation, la balade ne fait que commencer. 
Un endroit à découvrir, la vue offre une nouvelle perspective sur le quartier.
Sur cette photo à gauche, le rectangle est une partie du bar du dernier étage, avec une vue plongeante sur la verrière ! 

jeudi 8 mars 2012

Cath Kidston ou le printemps est de retour !

Cette boutique est un incontournable des copines de visite à Londres : alors quoi de neuf chez Cath Kidston pour ce printemps ?
Cet été, j'avais repéré les contre façons sur les marchés en France. Aujourd'hui, pas un quartier de Londres n'a pas sa devanture bleue et rouge. Un succès pour cette marque anglaise célèbre pour ses imprimés fleuris. qui affiche même ses prix en euro...
Avec l'habitude, je n'achète plus rien pour moi, mais j'aime toujours les vitrines et la disposition dans les magasins. Il y a des coins à thèmes et pour les cadeaux, c'est un endroit parfait. L'ambiance 50's est vraiment réussie : tapisserie vintage vendue au rouleau, matériel de couture, petits foulards, les sacs à langer, serviteur à cupcakes et même un kit spécial pique nique de vaisselle jetable. Et toutes les housses, à I pad, PC portable, coque I phone...La marque évolue à chaque nouvel appareil high tech. Mais le reste est toujours assez...fleuri. J'ai un petit penchant pour leurs étoiles (un imprimé à chaque saison).
Un sac de plus ? Non, je n'y pense même pas ! Je consomme avec les yeux en accompagnant mes amies en visite !

lundi 5 mars 2012

Cooking lesson "with" Jamie Oliver...just the two of us !

A force de passer devant la vitrine de la boutique Recipease, l'atelier de cuisine et traiteur de Jamie Oliver, le célèbre chef anglais, j'ai craqué plusieurs fois pour des plats à emporter, des petits cadeaux mais je n'avais pas encore eu l'occasion de participer aux cours de cuisine.
En recevant ce cadeau, quelle joie en découvrant tous les thèmes proposés sur le site de la boutique. Je me lance pour une spécialité britannique : la cuisine du monde !
Ma leçon s'intitule Vietnamese Street Cooking. J'ai hâte d'être dimanche 20h pour ne pas avoir à préparer le repas chez moi. Ce soir, on cuisine ensemble. Entre amis, à deux ou tout seul, on est presqu'au restaurant, mais c'est à nous de faire la cuisine !
Pour cette leçon en duo (bring a friend and get £10 off), mon Jamie s'appelle Thomas, car bien évidemment le vrai chef anglais n'est pas là ce soir. Notre couple va tenter une nouvelle expérience.
Réussir à s'entendre en cuisine, se distribuer les tâches, se mettre d'accord. On a deux heures pour y arriver...et l'ambiance est très conviviale !
Pour se détendre, tout est bien pensé : les participants sont accueillis avec un verre de vin et sont priés d'enfiler un tablier et de se laver les mains. Faire la cuisine comme Jamie me plaît déjà beaucoup : tout a été préparé à l'avance et la vaisselle sale disparaît comme par enchantement !
Remerciements spéciaux à Anny et François
Notre chef présente le menu et les ingrédients, elle fait passer les différents épices pour nous les faire sentir. On se sent à l'aise de participer aux questions qu'elle pose, elle fait quelques blagues et donne des "trucs" de cuisine.
Elle réalise les recettes sous nos yeux admiratifs, puis c'est à nous de jouer. Les explications durent assez de temps pour que notre couple soit mis à l'épreuve. Fallait-il mettre tout le piment dans une seule recette ? Couper en rondelles, en lamelles, en cubes ? Faire chauffer à quelle température ? Heureusement, une gentille voisine, qui a su enregistrer tous les détails, nous vient en aide.
C'est drôle comme tout d'un coup les hommes s'affairent en cuisine, je me demande lequel d'entre eux aura l'envie de poursuivre l'expérience à la maison !
Un excellent moment qui se termine par la dégustation de notre belle assiette façon Jamie et le passage dans la boutique (10% le jour du cours). Ça vous tente ?

vendredi 2 mars 2012

We love London / London's hustle and bustle !


2012 promet d'être une année animée à Londres comme dans tout le reste du Royaume. Les nombreuses célébrations à venir sont une source d'inspiration pour les blogs !
C'est l'effervescence des JO "the Games" bien-sûr, qui se préparent activement (pas un seul quartier de la ville qui n'est en travaux) mais aussi le jubilé de diamant d'Elisabeth II, qui fête ses 60 ans de règne cette année.
Dans la rue, je m'amuse souvent à noter tous les détails qui rappelle la "fierté nationale", comme le nombre des représentations de Londres dans la pub du métro, les vitrines ou même sur les vêtements.

Le Union jack est partout, c'est une chose qui frappe en arrivant au Royaume Uni. Le mariage Royal nous en a donné une belle démonstration !
Si la ville se prépare pour l'arrivée des JO et tous les visiteurs, Transport for London TFL (French Ratp) et la Mairie de Londres communiquent avec humour, et beaucoup d'esprit dans la réalisation graphique et les slogans.
L'affiche "Free Sport for Londoners" présente un volant de badminton qui rappelle le sommet de St Paul Cathedral, une affiche que j'ai photographiée dans le métro.

TFL anticipe les nombreux problèmes qui vont survenir dans le métro pendant les JO. "How will your travel be affected during the games ?" Je l'aime bien celle-là !


  "On améliore le réseau de transport"...every journey matters.
Une solution beaucoup plus radicale est proposée par les entreprises pour éviter les transports saturés (déjà problématiques - sauf pour ceux qui prennent leur vélo !) :
un grand journal britannique a  demandé à ses salariés de prendre leurs congés pendant les JO, pour désengorger le métro, ou de faire du home office.
On verra comment les Londoniens survivent aux JO...
Et dernier petit clin d'oeil à Elizabeth et la couleur rouge royal présente dans toute la ville, avec cette boîte aux lettres. Les initiales GR, comme George Regina, font référence au père d' Elizabeth, le fameux King George du King's Speech. On peut aussi voir ER, pour Elizabeth Regina/ pour le règne, sur des boîtes à lettres plus récentes. Alors vive la Reine ! Vive Londres !