lundi 18 mai 2015

Craftacular

Comment traduire "Craftacular" ? Deux mots réunis, craft et spectacular, qui donnent une belle manifestation autour du "savoir-faire"avec des idées à la pelle pour ceux qui aiment créer ! Au programme, une soixantaine de stands et des ateliers ouverts à tous.
Bust est un magazine qui organise des événements similaires à New York, Boston et Los Angeles. A Londres, le rendez vous a lieu dans une grande halle de l'Est de Londres, ce qui promet une ambiance très éclectique !
Parmi les artistes présents, Rob Ryan, un graphiste déjà célèbre (nombreuses collaborations avec des marques), il a aussi un atelier-boutique dans la jolie rue du marché aux fleurs du dimanche de Columbia Road...
Rob Ryan réalise des compositions avec du papier découpé et y intègre des textes poétiques :
I thought about it in my head, and I felt it in my heart; and I longed for it to happen with all my body and soul...but I made it with my hands.
J'y ai pensé dans ma tête, et je l'ai ressenti dans mon cœur, je l'ai attendu impatiemment avec tout mon corps et toute mon âme, mais je l'ai fait avec mes mains.
Allons voir les stands de plus près, leurs présentations sont souvent de véritables petites boutiques miniatures. Les artistes se tiennent prêts à passer la journée dans ce gai brouhaha !
Pour cette sortie entre filles, nous prenons le temps de regarder toutes ces merveilles, pour finir l'après midi par un atelier, je vous montre nos œuvres très prochainement.
Bonne semaine !
***


Craftacular is a craft fair organised in London, New York, Boston and LA, I just thought this was something not to be missed ! 
It took place in the East End, in York Hall (Bethnal Green) I was looking forward to attending the event, the 60 stalls and its vibrant DIY atmosphere.
I went for the day with my friend Coco and our 10 year-old girls and we attended a workshop, which I will be sharing very soon !
Among the artists, Rob Ryan was there, he is now well-known for his paper-cut collage and beautiful sentences he adds to his compositions. Here is the one from Sunday's fair :
I thought about it in my head, and I felt it in my heart; and I longed for it to happen with all my body and soul...but I made it with my hands.
Handmade Culture was very well represented indeed ! Just follow us on the stalls, I have tried to capture the people as well as their crafts. 
Have a great week !











Follow the next events, here

mercredi 13 mai 2015

Styling the Seasons# : May

A kitchen with a view


I have been waiting for a long time ! 
A sink facing a garden is something I have been longing for. Being able to see outside while preparing dinner is a chance I treasure everyday, 
You see a lot going on from the inside, like squirrels or cats, the sun or even the rain, the sky and its variety of lights. You witness the changing of the seasons : everyday is different !

As we moved house only a couple of months ago, we discover now what it growing in our garden. A little work has to be done (it's a small one) and it is nice and rewarding to take care of a (tiny) grassed area in London. Actually, you can get a bit obsessed about weeds and watering, but this is England, you ought to pay a tribute to its reputation ! The beautiful green gardens !
Also, another cultural fact that I like to mention is the importance of greeting cards - for many occasions - for Christmas of course, or births, but also exams, or leaving a job, getting better or  married, being a grand mother for the first time  and of course, moving to a new home !
On this shelf, I like to gather various jars, vases, or tumblers. I try to get fresh flowers or herbs every week, from a street stall on my way home, or from the Common, or even from the garden (can't wait for the roses). 
This spring, we had bluebells and I love them with cow parsley found on the Common.
Happy gardening !

See what May means to Katy from Apartment Apothecary, and Charlotte from Lotts and Lots, both great inspirational bloggers who launched this great project Styling the Seasons# last September.
You can share any surface of your home with this growing community ! 
The Lovely Drawer, the Ordinary Lovely, Growing Spaces, I will try to update the entries !
        ***
J'ai longtemps attendu pour avoir une cuisine qui donne sur un jardin, un évier qui permet de préparer les repas devant le spectacle de la nature ! Il y a tant à voir depuis l'intérieur de la maison, les animaux qui passent (les écureuils et les chats font la joie des enfants), les rayons du soleil et la pluie qui tombe, le ciel et toutes les lumières de la journée. On est témoin du changement des saisons, chaque jour est une surprise !
Depuis notre emménagement, la découverte du jardin est un plaisir avec l'arrivée du printemps. Il faut bien-sûr un peu de travail pour l'entretien, mais avec un petit carré de jardin à Londres, il y a matière à s'éclater (vue la taille) et il faut faire honneur aux gazons anglais réputés pour leur entretien parfait.

Est ce une question de climat ou de technique, ce sera un nouveau challenge ! (pas de rivalité avec le voisin, leur jardin est à l'abandon). Cette activité peut vite devenir addictive, on repère de loin les mauvaises herbes et on a envie d'arroser tout le temps (il ne pleut pas assez, si j'ose dire !).
La jolie carte de bienvenue m'a été offerte par une copine anglaise, et je dois dire que cela fait très plaisir. Cette tradition des cartes est une chose qui me frappe toujours, à toutes les occasions, on trouve celle qui sera adaptée, comme pour Noël, bien-sûr, mais les naissances, les départs à la retraite ou changement de travail, pour souhaiter un bon rétablissement, une bonne chance aux examens et l'aménagement dans une nouvelle maison. 

En face de l'évier, j'aime avoir quelques fleurs achetées sur un petit stand, trouvées dans le parc ou le jardin, avec des plantes aromatiques. J'ai aussi une collection de vases, récipients et autres contenants, qui tournent selon les saisons. Les mini-vases sont reliés ensemble sur leur socle, et viennent de chez Tiger, ce fameux magasin pas cher, il m'a couté £4 ! Avec les jacinthes des bois et le cerfeuil sauvage ramassés au parc, ces petits bouquets sont très décoratifs.
Pour voir les autres inspirations du mois de mai, retrouvez les liens des blogs  à la fin de l'article en anglais ci-dessus. Bon jardinage à tous ceux qui s'y mettent !


vendredi 8 mai 2015

Festival sur l'eau : Regent's Canal Cavalcades !

Croiser une péniche de Nains de Jardins, voilà chose faite, on est à Londres ! 
Le festival des péniches de Regent's Canal a lieu tous les ans au mois de mai. L'ambiance est printanière et colorée sur les rives, et le joli quartier de Little Venice est particulièrement fréquenté pendant les 3 jours du (seul) long WE anglais du printemps. 
Nombreux stands de snacks à emporter, crêpes françaises pour les uns, saucisses allemandes, poulet antillais, wraps et autres burgers, beaucoup de choix pour déjeuner. Si on suit le programme, il y a plusieurs spectacles Punch and Judy (Guignol anglais !) tout au long de la journée, de la barbe à papa et toutes sortes de stands (déco, brocantes...). Selon moi, le plus joli spectacle est celui des personnes que nous croisons à bord des péniches !
Nous avons marché au gré du passage des bateaux décorés en remontant vers le marché de Camden Town. Le canal est calme et ses habitants se sont crées de très agréables coins de "campagne" au milieu de la ville.
On s'y promène sur environ 4 kilomètres, et les enfants suivent bien grâce à la découverte de tout l'univers du canal (au printemps les fleurs sauvages, petits sentiers de terre parallèles, habitats, animaux domestiques...), suivez avec nous le sentier The Jubilee Greenway













 Une balade en boucle, par ici si vous voulez vraiment élargir les découvertes jusqu'à Primerose Hill, très joli quartier avec une belle vue sur Londres.
Bon week end à tous !

lundi 4 mai 2015

The Railway Children : les coulisses / Backstage


 Ce théâtre situé dans le quartier en plein changement de la gare King's Cross est un bâtiment spécialement conçu pour le spectacle "Railway Children", on y découvre un lieu éphémère (puisque l'entreprise Google s'apprête à y construire ses nouveaux locaux).
L'arrivée dans un grand hall de gare reconstitué est une belle entrée en matière pour cette production exceptionnelle, avec ses deux plateformes qui servent de décor et une scène amovible au centre. Les spectateurs sont placés de chaque côté des rails, face à face, ainsi les comédiens sont assez proches et visibles par tous. La présence d'une locomotive à vapeur ajoute de la magie au spectacle, la fumée, le bruit, on est embarqué dans l'histoire immédiatement.
L'histoire est un classique de littérature enfantine du début du siècle tirée d'un livre de E Nesbit de 1906, puis adaptée en film en 1970, qui eu un énorme succès avec sa célèbre réplique " Oh my Daddy, my Daddy". Un film qui vous tire une petite larme d'émotion...a tear-jerking film comme on dit en anglais, connu de toutes les générations d'enfants anglais.
On y découvre l'histoire de trois enfants qui quittent la ville pour aller s'installer à la campagne dans un cottage modeste appelé "Three Chimneys", situé le long d'une voie de chemin de fer. Leur mère est contrainte de se séparer de son confort bourgeois pour y élever seule ses trois enfants après l'arrestation de son mari, accusé d'espionnage.
Ils évoluent en toute liberté au gré de leurs rencontres, jusqu'à ce qu'ils découvrent les vraies raisons de l'absence de leur père. Cette insouciance de l'enfance est ponctuée de belles anecdotes, où les enfants commettent des actes généreux. L'entraide et la solidarité sont au centre de la pièce.

Le chemin de fer a connu un âge d'or ici ici au Royaume Uni, pendant la révolution industrielle. Cet intérêt pour l'histoire des trains et la restauration de certaines lignes est largement présent dans cette nouvelle version théâtrale.
Clou du spectacle, nous avons eu la surprise d'être invité à bord de la locomotive; puis dans les coulisses avec l'une des actrices - la maman des enfants de la pièce !
La salle vide et le calme après le spectacle nous font vivre une expérience unique qui prolonge cette soirée exceptionnelle, autant que pour les deux petits garçons de 7 ans, que nous, adultes curieux de voir l’envers du décor.
Et me voilà montée à l'intérieur du wagon datant de 1896 !
Je suis sur la scène, ils n'ont pas encore coupé les lumières, Martin est déjà dans la locomotive à regarder attentivement les mécanismes. L'immense salle est plongée dans le silence. Les garçons ont déjà les mains couvertes de charbon, mais ils peuvent bien s'en mettre partout, je vis l'instant présent !

Cette sortie entre mamans accompagnées de nos garçons de 7 ans nous laisse la tête pleine d'images impérissables : la découverte du théâtre vide après la représentation, la mise en scène ingénieuse, l'histoire de famille réunie; The Railway Children est un spectacle à voir absolument avant la disparition du théâtre - dernière représentation le 6 septembre...



Being French sometimes means you don't know popular stories, persons, or events that belong to the culture of the country you live in. It is something you learn slowly - not in books, but by experiencing. 
I knew the Railway Children through Waterloo's Eurostar tracks that had been re used into a show, but I didn't know the story. I wanted my children to be big enough to understand the plot. 
This last friday evening, a friend of mine and our two 7 year old boys went to King's Cross purpose-built theater to give them a chance to see this well-know story happening in the victorian times. These children's adventures are such a good example of generosity and  solidarity, I am so greatful that my son saw it (it is quite unusual to see something so inspirational).
The fact that a vintage carriage and engine was a hit in the show, but we also had a chance to go backstage afterwards. My friend had one of her "old friend" playing the mother's role, so we all met at the end of the performance. The theater was empty and the boys climbed into the engine. I was fascinated by everything I saw, from inside the 1896 carriage, to anything that surrounded me.
While the two boys had their hands full of charcoal, I was enjoying the quite atmosphere of the "second show" - behind the scenes. 
So if anybody reading me who still hasn't seen the show, the "pop-up theater" will be gone after the 6th of September - Google is planning to built its headquarters - don't miss it !


Special thanks to Helen and Sebastian for being such a good company !