samedi 19 août 2017

Vacances Anglaises : the Lake District (1)

Depuis le temps qu'on y pensait, nous avons décidé de passer nos vacances d'été au Royaume-Uni !
Cette région au Nord Ouest de l'Angleterre et voisine avec l'Ecosse est connue pour son parc national composé de nombreuses étendues d'eau entourées par des montagnes. Paradoxalement, il n'y aurait qu'un lac dans le Lake District, le reste étant des réservoirs, des étangs. Une question de vocabulaire car chaque petit lac a son nom et sa spécificité selon sa taille et son origine : lake,  tarn,  mere, water .

Nous avons choisi l'été mais la saison touristique dure toute l'année, rien n'arrêtent les randonneurs et les nombreux cars qui font le tour des "lacs". Cette immersion totale dans une nature 100% chlorophylle nous a séduite dès nos premiers pas. Les sentiers sont aménagés avec soin par des rangers, et les parcours traversent des propriétés du National Trust. L'expérience de la randonnée en famille dans le Lake District vient s'ajouter aux destinations à ne pas rater en Grande-Bretagne.
Avant de se lancer sur une des balades, il faudra prévoir l'équipement pour marcher : chaussures de marche obligatoires et tenues imperméables. Dans les villages au départ des sentiers, on trouve plus facilement des cartes ou des chaussures que des épiceries, charcuteries, fromagers...pas de produits locaux pour nos sandwiches. En revanche, nombreux endroits pour prendre le petit-déjeuner, comme toujours, tea-rooms pour l’après-marche, ou pub, pour ceux qui préfèrent la bière pour se désaltérer. 
La variété des randonnées est telle qu'on peut en prévoir une par jour ou plusieurs petites. La difficulté se trouve dans le choix. Chaque lac offre un paysage et une atmosphère différents. La proximité de la route peut être bruyante, donc nous avons fini par affiner nos recherches pour trouver la balade idéale !
Nous étions pourtant un peu novices pour arpenter ces sentiers qui montent et qui descendent ! Grâce à tous les guides et cartes trouvés sur place, chaque balade est décrite avec précision (intensité de la montée, durée, caractéristiques du terrain) et nous avons été charmés par la conservation et l'aménagement des lieux, ponts de bois, de pierres, "stepping stones" pour traverser des ruisseaux.
L'eau et la montagne peuvent créer de superbes reflets, en fonction du temps, et cette donnée peut être très aléatoire. Les paysages constituent un décor parfait pour faire des photos, avec des jeux de lumière sur les lacs crées par les nuages.
Rydal water
La balade idéale ne fera pas l'unanimité. Pour certains, ce sera l'ascension qui promet des vues mais beaucoup de dénivelé, d'autres des sentiers forestiers, ou la traversée de ruisseaux, la présence de grottes ou d'animaux.
De Grasmere, le village où nous étions, la balade vers  Easedale Tarn est une belle découverte. Accessible de chez nous, cette petite boucle de 7 kilomètres environ, commence en douceur par un sentier de pierres à travers champ, puis se poursuit par une ascension le long de chute d'eau pour découvrir un tarn  (petit lac) caché au sommet. Retour tout aussi ravissant avec pause dans un petit café "the Poet's bar" de l'hotel The Lancrigg, avec une vue superbe.

Balade sur Ullswater : au départ du ferry de Glennridding en direction de Howtown, retour à pied 

Cette journée a été un régal de A à Z. Nous avons embarqué à bord d'un bateau pour rejoindre l'autre rive d'un lac et ensuite revenir à pied. Il suffit de bien combiner les horaires de départ des navettes, la durée du ticket de parking (toujours payant), la durée des trajets sur l'eau et à terre, de la pause pique-nique...pour arriver avant la nuit ! 
Après la pause pique-nique sur le bord d'une petite plage de sable, nous repartons pour découvrir en chemin une petite grange restaurée...en café. 
Avec sa vue et l'espace extérieur pour faire une pause, ou à l'intérieur près du poêle...le Lowther Tea room est ouvert tous les jours, un lieu unique pour dormir aussi, car ils ont quelques chambres.
Ullswater
Le cottage de Beatrix Potters
Par temps de pluie, la région offre beaucoup d'activités, rien qu'en roulant, les routes sont superbes. Nous avons visité le cottage de Beatrix Potters qui est resté aménagé comme si elle venait de le quitter. On comprend comment son environnement lui a permis d'écrire ses contes pour enfants.

Le Lake District, à suivre la semaine prochaine !

samedi 12 août 2017

Summer in London : toutes les couleurs

Le pub "The earl of Camden", un jour d'été.
Ces tables multicolores ont attiré mon attention, l'idée est d'ailleurs toute simple. Puis deux hommes sont arrivés sur la gauche avec leurs costumes noirs et leurs chapeaux.

mercredi 9 août 2017

Summer in London : Regents'park

De juillet à Octobre, 25 sculptures sont disposées dans Regent's park, à l'occasion du Festival gratuit "Frieze Art Fair", on peut suivre la balade agrémentée d'une app gratuite

Au calme, des oeuvre que l'on peut toucher, au soleil et petite pause dans l'herbe avec Marion, rien à rajouter.

Lieu : English Gardens
Métro : Regent's Park Station ou Great Portland Street
         

mardi 1 août 2017

A summer in London : Serpentine Pavilion

En 2014, Francis Kéré, cet architecte d'origine burkinabé nous avait déjà fait une belle surprise avec son installation collaborative, au Royal Academy of Art. Nous avions beaucoup aimé ses pailles géantes  qu'il offrait au public pour construire ensemble, comme un jeu de mikado géant multicolore disposé au fil de la journée.
Pour ce projet annuel très attendu, Francis Kéré a imaginé un lieu de rencontres, comme dans son village natal du Burkina Faso, où on se retrouve sous le baobab. Le pavillon est construit de manière temporaire et la découverte de l'oeuvre est un événement que je ne rate pas.
L'herbe jaunie de cet été met bien en valeur l'installation, et ce jour très ensoleillé est parfait pour se mettre à l'ombre du toit géant.
 Le tronc est vide au centre, on peut y entrer par plusieurs ouvertures, s'y asseoir à l’intérieur ou à l’extérieur. Le lieu est convivial, pour prolonger le temps de la visite, un petit café est ouvert sur place.
Au centre, le toit laisse apparaître un puits de lumière, aménagé aussi de sièges.
Le visiteur est poussé à entrer, faire le tour de la structure, admirant les perspectives, les effets de transparences grâce à des matériaux qui laissent passer la lumière. Les jeux d'ombres sont intéressants, et les coursives donnent envie de se cacher (mais pour l'heure pas d'enfants à l'horizon).
Le temps de palabrer avec mon amie Delphine, et nous repartons !
En 2015, on avait découvert  une chrysalide spectaculaire 

mercredi 26 juillet 2017

A summer in London

L'été est une saison tellement imprévisible à Londres qu'on savoure les journées de très beau temps et on arrive même à se plaindre de la chaleur. Pas aujourd'hui, où la grisaille est de retour.
Les étés défilent depuis notre installation dans le Royaume, ce mois de juillet 2010 est une date associée au "changement de vie". 
Cet été-là, nous sommes arrivés dans un quartier déserté, entouré par des grands parcs aux pelouses jaunies par la sécheresse. Ces paysages où la nature en ville n'est pas toujours domestiquée ont des allures de savanes africaines !
Depuis, l'été à Londres reste une saison particulière, surtout quand il ne pleut pas (trop).

Pour cette balade avec Delphine, de retour à Londres, nous décidons de parcourir Hyde Park, ce parc extraordinaire au milieu de la ville.
Une petite pause est vivement recommandée en cas d'overdose de quartiers très fréquentés. Nous commençons la balade à partir de Hyde Park Corner, puis le parc s'étend vers Kensington Gardens et le lac Serpentine. 
Petite pause à l'ombre au café du parc avec une vue sur l'eau, dépaysante ! Puis, en longeant le lac vers la gauche, on arrive à la fontaine mémorial de Lady Di. Cet espace ouvert au public est un grand succès auprès des familles. Cette fontaine ovale court sur une pelouse impeccable, avec des petits rapides et des dénivelés qui invitent à la baignade des pieds (ou intégrale pour certains).

La balade se poursuit vers la galerie Serpentine de l'autre côté de la rue "West Carriage Drive". Un rendez-vous annuel entre juin et octobre qu'on ne rate pas. Chaque année, un architecte est invité à imaginer une structure temporaire. Rendez-vous la semaine prochaine avec Francis Kéré, d'origine Burkinabé, qui me ramène aux paysages de savane africaine, avec sa structure aussi impressionnante qu'un baobab, au cœur de Londres. 

vendredi 21 juillet 2017

Brixton : Bowie, Bagarres, Beers, Burgers, Barber shops, Bastille Day...

Je pourrais changer le nom de mon blog pour "Living in Brixton", remarquez une petite redondance de ce quartier de Londres dans les pages de ce blog. Depuis le décès de l’icône nationale David Bowie, née à Brixton, cette fresque est devenue un lieu de recueillement et de rassemblement le jour de sa mort, le 10 janvier 2016. 

B comme Brixton et balades :
En famille, entre amis, seule, je viens pour l'ambiance unique. Observer des scènes de vie quotidienne, faire des photos, se régaler du choix de cuisines du monde, voir un film dans son cinéma indépendant le Rizzy, venir à un concert, (nombreuses salles de concerts), admirer une expo d'Art dans la rue...Le quartier évolue sans cesse, peut-être pas toujours au goût des habitants du quartier qui y voient un "embourgeoisement" ni pour le prix de l'immobilier ou des stands du marché couvert.
B comme bagarres :
La communauté jamaïcaine s'y installe dans les années 50, puis les années 80 connaissent des débordements avec des riots, des problèmes de délinquance. Aujourd'hui, certains regrettent la diversité sociale et culturelle mais le "renouveau" récent dans les allées du marché attire de nombreux visiteurs, et même des familles, impensable il y a quelques années ! 
J'y passe régulièrement avec des amis de passage, bien plus sympa qu'un tour à Camden town ! Le succès de Brixton s'explique aussi par son accès très facile par le métro, peu de station depuis le centre. 

B comme Brixton pound :
Brixton est un quartier "village" où 'identité des habitants et des commerçants indépendants  est très forte.
En 2009, le tissu associatif et les petits commerces locaux créent leur propre monnaie, en adoptant la livre "Brixton", B£, pour faire circuler une monnaie à l'intérieur de la communauté et ainsi favoriser une économie locale. D'autres "monnaies complémentaires" ont vu le jour au Royaume, comme à Bristol, Lewes, Stroud; la ville d'Oxford est en projet. 
Nous passons devant un distributeur, comme ceux qui servent à acheter une boisson ou un snack, sauf que nous échangeons un billet en GBP avec la Reine d'un côté et Darwin de l'autre, pour le précieux billet de B£10 qui porte le visage de David Bowie !

Munis de notre billet, nous cherchons un lieu pour le déjeuner et comme c'est un jour de semaine, nous avons l’embarras du choix. 

Les 3B : signe d’embourgeoisement ?
A Brixton, on trouve de la bière locale, comme dans de nombreux autres quartiers de Londres.
Les quartiers qui "montent", ont en commun la règle des 3 B : 
- des bières artisanales, 
- des restaurants de burgers
- des barbiers (uniforme local : la chemise à carreaux )
En dehors des consommateurs des 3B, il y a tous les autres et heureusement, il y en a pour tous les goûts : les tissus Wax d’Afrique de l'Ouest, les saris indiens, une quincaillerie traditionnelle, le petit caviste français, le party store (commerce très important ici, avec la consommation de ballons et de déguisements), enfin des étals de fruits et légumes sans emballage plastique, du poisson frais, et même un chat qui se balade.

B comme Bastille Day :
En 2015, Brixton s'est enrichi d'un autre lieu, cette fois dans des conteneurs empilés : Pop Brixton. Au départ le projet n'était que temporaire, mais le réseau collaboratif a obtenu un prolongement du projet jusqu'à l'année prochaine. Chaque entreprise locale s'engage à donner une heure par semaine pour la communauté. L'organisation a aujourd’hui aussi son potager urbain, son épicerie sociale.

Pour le 14 juillet, Pop Bastille Day a réuni un petit marché de produits français et une soirée en musique (accordéon ?). L'histoire ne dit pas si tout le monde portait son collier d'ail.
Brixton en 2012 : ici
En hiver en 2013 : ici
En bande à Noël 2016 : ici 
En été, Art Fair 2017 : ici